Actualités  2017

Page d'accueil/Actualités  2017

23/12/2017 – Expo/débat « La laïcité en questions »

Dans le cadre de l’initiation républicaine, formation assurée par l’APARDAP, un débat s’est tenu le 23 décembre 2017 à la Maison des associations, sur le thème « La laïcité en questions ».

Le public était invité à venir voir, avant le débat, l’exposition présentée sous ce titre dans la salle des conférences. Réalisée par la Bibiothèque Nationale de France, cette exposition a été envoyée gracieusement par la BNF à l’APARDAP et sera présentée dans le hall de la Maison des associations, avant l’été, pendant 45 jours. Voir l’exposition sur le site de la BNF http://classes.bnf.fr/laicite/

En avant-première, donc, une brève présentation de cette exposition consistant en 10 grandes affiches, chacune abordant, à l’aide d’images et de textes, une question essentielle (ex. « La laïcité, ennemie des religions ? », « Jusqu’où respecter les différences ? », « Peut-on rire de tout ? »).

Le débat s’est engagé à partir de ces questions. Présidé par Bernard Pouyet, co-Président de l’APARDAP, et introduit par Jean-Pierre Carlet, professeur de philosophie, ancien enseignant à l’IUFM, il a été très nourri, du fait de la diversité des questions posées par les auditeurs, auxquelles Jean-Pierre Carlet, très à l’écoute, a apporté des réponses argumentées, sachant à la fois dégager les enjeux philosophiques des interventions et en envisager les conséquences pratiques. Maurice Carrel, fondateur du Cercle laïque de Grenoble, animait également le débat.

22/12/2017 – Rapport de l’OIM sur la vulnérabilité des migrants

Selon un nouveau rapport publié le 22 décembre par l’OIM, il existe des facteurs de risque spécifiques associés à la vulnérabilité accrue des migrants, en route vers l’Europe, à l’exploitation, à la violence, à la maltraitance et à la traite. Le rapport, intitulé Migrant Vulnerability to Human Trafficking and Exploitation: Evidence from the Central and Eastern Mediterranean Migration Routes (en anglais), analyse les données quantitatives sur les facteurs de vulnérabilité et sur les expériences personnelles de maltraitance, de violence, d’exploitation et de traite recueillies au cours des deux dernières années auprès de 16 500 migrants dans sept pays.

Même si d’autres rapports de l’OIM ont déjà révélé l’ampleur de l’exploitation le long des principaux itinéraires migratoires vers l’Europe, ce rapport est le premier à identifier les facteurs clés associés à la vulnérabilité accrue des migrants à l’exploitation et à la traite pendant leur périple. Les données proviennent de la Matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’OIM. 

22/12/2017 – Reportage de TMC à l’hôpital de Briançon avec des migrants secourus et la maraude des montagnards.

 » Ils sont cocasses ces États qui mettent des frontières sur les montagnes, ils les prennent pour des barrières… Les frontières fonctionnent dans la plaine. On dresse des barbelés et personne ne passe. Impossible en montagne. »

Eri De Luca – « La nature exposée »

Voir le reportage de TMC 

18/12/2017 – Journée internationale des Migrants : premier bilan

La journée internationale des migrants a été l’occasion de premières initiatives des États généraux des migrations nationaux à Grenoble, à Menton, dans le Briançonnais.

À Grenoble

Ce 18 décembre, de tomber la neige ne s’est pas arrêtée. Quel temps approprié pour mettre l’accent sur l’urgence sociale que constituent les graves problèmes d’hébergements. Ce jour là, nous étions au moins 200 devant la préfecture, avec nos couvertures de survie et quelques tentes, à l’appel de trois collectifs représentant près d’une centaine d’associations : Le collectif migrants en Isère, la CISEM et Aui Alerte. Nous avons demandé une rencontre au Préfet. Migrants en Isère et Alerte rencontrent la DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale) sur la question de l’hébergement demain mardi matin, rencontre prévue de longue date. Les trois collectifs ont pris la parole pour dénoncer la gravité de la situation ainsi que la circulaire Collomb que le défenseur des droits, Monsieur Toubon, condamnait le matin même sur France inter en relevant qu’elle était en contradiction avec le droit à l’hébergement inconditionnel. Plusieurs élus de la ville de Grenoble étaient présents : Bernard Macret Adj chargé des relations internationales, Alain Denoyelle Adjoint chargé du social et du CCAS, Kheira Capdevon adjointe, Christine Garnier Vice-président habitat, Alpes métropole. 

07/10/2017 – Cérémonie de parrainage à Renage

Ce samedi matin, 120 personnes ont assisté aux 28 parrainages qui se sont déroulés à la Mairie de Renage dans une ambiance conviviale et émouvante.
Amélie Girerd, Maire de Renage et conseillère départementale, a présidé la cérémonie et, à cette occasion, a prononcé un discours aux intonations républicaines et humanistes.

Au-delà des mots, il faut passer aux actes concrets et le parrainage citoyen en est un. Il permet de soutenir et d’accompagner des êtres humains qui ont un nom et une histoire afin de leur assurer un avenir.
La cérémonie s’est achevée autour du pot de l’amitié.

Merci à tous les parrains qui se sont engagés.

28/09/2017 – Un rallye républicain

Beau moment apardapien que ce rallye républicain ensoleillé dans les rues de Grenoble à la recherche des grands noms de l’histoire de la République française.

En cette belle après-midi d’automne, nous étions bien une vingtaine à arpenter studieusement les cours, avenues et rues de Grenoble pour mieux connaître notre ville et ce qu’ont fait de leur vie des Jean Jaurès, Nicolas de Condorcet, ou Victor Hugo, Jules Ferry, Marie Reynoard, Eugène Chavant ou Hubert Dubedout et tant d’autres illustres personnages.

L’enthousiasme était au rendez-vous et nous donne envie de poursuivre sur d’autres aventures et rendez-vous comme ceux que propose « Partage et découverte » dans le programme septembre / octobre 2017.
Une mention particulière pour la sortie prévue le jeudi 12 octobre à la découverte du Vercors qui nous entraînera de la spéléologie à l’histoire de la Résistance.

Le rallye républicain en vidéo, par Patrick L’Ecolier 

21/09/2016 – L’APARDAP à la Bastille !

Le 21 septembre, suite à la demande d’un des accueillis de l’Apardap, une partie de l’association s’est rendue à la Bastille. L’idée était de découvrir (ou redécouvrir pour certain) un des lieux les plus touristiques de Grenoble ainsi que de se changer un peu les idées. Pierre Michaud, Anne Villegier et Maritsou Traynard : des bénévoles très actifs de l’association, accompagnaient la sortie, ainsi que Jeanne Phelippeau en service civique à l’Apardap.

Après avoir pris les bulles pour monter jusqu’en haut, nous nous sommes promenés sur le site de la Bastille, fort militaire construit au XIXème siècle et surplombant de 264 mètres la ville de Grenoble. Cette sortie a été l’occasion de faire un peu d’histoire notamment grâce à Anne Villegier qui s’est avérée très bien connaitre l’histoire de la ville de Grenoble et s’est improvisée guide touristique pour quelques heures.
Lire la suite de l’article

04/08/2016 – L’APARDAP au Bois français

Située à environ 15 km de Grenoble entre Saint Ismier et le Versoud, la base de loisirs du bois français attire de nombreux visiteurs pendant la période estivale. Ce jeudi, un groupe d’accueillis de l’APARDAP s’est rendu au lac du Bois français accompagné de Jeanne, volontaire en service civique et de Patricia L’ECOLIER, co-présidente de l’association.

Loin de la chaleur de Grenoble, la journée a été l’occasion de pique-niquer et de se rafraîchir en se baignant dans le lac. Au total plus d’une vingtaine d’accueillis ont répondu positivement à la sortie proposée par l’association. S’est également jointe à nous, l’équipe de tournage du documentaire de Thierry Mennessier , « Lignes de Partage », film qui retrace le quotidien des migrants à Grenoble.
Lire la suite de l’article 

11/06/2016 – L’APARDAP rend hommage aux tirailleurs sénégalais

Dans le cadre de l’atelier « Initiation Républicaine », dont l’objectif est de faire découvrir et de socialiser les accueillis avec les valeurs de la République française, le 11 juin 2016 l’APARDAP s’est rendue en visite au tata sénégalais de Chasselay  ainsi qu’à la nécropole de la Doua.

Au début de la seconde guerre mondiale plus de 100 000 soldats issus des colonies sont enrôlés pour défendre la France face à l’Allemagne nazie : huit régiments de « tirailleurs sénégalais » prennent donc part au conflit.

Retour sur cette journée et sur une partie de l’histoire française qui n’est que très brièvement mentionnée dans les manuels d’histoire …
Lire la suite de l’article

04/06/2016 – L’APARDAP à la fête des Tuiles

La journée des tuiles ou les prémices de la Révolution française

Pour commencer, il n’est pas inutile de remonter aux origines de la journée des Tuiles en faisant un peu d’histoire… Le 8 mai 1788 le garde des Sceaux M. de Lamoignon et Louis XVI mettent en place des nouvelles réformes qui réduisent le rôle des parlements avec notamment la suppression des droits de remontrance (droit pour les parlementaires de contester un édit royal). Désormais, l’enregistrement de nouveaux édits sera confié à une cour spéciale dont les membres seront désignés par le roi lui même.  Faute de l’accord des parlementaires, le roi utilise la procédure de « lit de justice » pour entériner cette nouvelle réforme, c’est à dire que cette nouvelle loi est acceptée sans l’accord des parlementaires. Ordre est donné aux parlementaires du Dauphiné de quitter la ville. Cependant les grenoblois vont se révolter contre ce passage en force : le 7 juin 1788 les habitants jettent des tuiles depuis le toit de leur maison sur les soldats envoyés par le pouvoir royal. Par la suite, des états généraux du Dauphiné seront convoqués et se dérouleront le 21 juin 1788 au château de Vizille. Ils réclament le rétablissement des parlements, le vote par tête et non plus par type ainsi que la réunion d’Etats généraux du royaume. Le roi cède et accepte la convocation d’Etats généraux en mai 1789…
Lire la suite de l’article