Actualités  2019

Page d'accueil/Actualités  2019

06/08/2019 – Repas du mardi

Bénévoles, accueilli.e.s, nous vous attendons pour partager un moment convivial d’échange et de découverte des autres. Il fait beau, nous pourrons dîner dans le jardin sous les tonnelles.
Où : Maison des accueilli.e.s
Quand : 19h30

Le repas du mardi a lieu le 1° et 3° mardi du mois. Le repas est offert aux accueilli.e.s, il est demandé une participation de 5 € aux autres convives.
Pour participer, inscrivez-vous jusqu’au lundi 15 juillet auprès de Baptiste et Bérengère : volontaire.apardap@gmail.com
ou par téléphone : 06 34 96 60 75

 

Dans la touffeur grenobloise, beau moment de détente et de partage avec le groupe théâtre les Indisciplinés de l’Apardap qui a offert samedi 20 juillet au public de l Été oh parc, une belle lecture sensible à partie d’un montage de textes : « Étranges étrangers  » textes d’auteurs mais aussi textes forts écrits par les migrants accueillis à l’Apardap et très applaudis.

Cette lecture aura de nouveau lieu à l’Été oh parc, Parc Paul Mistral, les samedis 3  et 10 août à 17h30.
Et le lundi 5 août à 17h ce sera le comédien Jaurès GAMBA qui nous régalera de contes africains à l’ombre des arbres.

19/07/2019 – Transportez-moi vers l’avenir !

Comment ne pas penser à la force de ce 19 juillet alors que nous embarquons, avec un billet de groupe pour près de 30, en gare de Grenoble, destination le Centre de Formation des métiers des Industries métallurgiques à Moirans. Anniversaire des 50 ans de l’homme sur la lune, mais aussi 100 ans du tout premier maillot jaune, hé oui à Grenoble, et ce soir la finale de la Coupe d’Afrique des Nations ! Ambiance !

Quelques minutes et nous descendons. L’école convoitée n’est qu’à dix minutes. 

Il fait chaud, il fait très chaud, il fait trop chaud, prenons de la hauteur et vive l’air frais et l’ombrage du lac de Laffrey pendant 3 jours. Un grand pré entouré de montagnes, le terrain de jeu de notre atelier « bien-être », se concentrer sur nos mouvements, notre respiration, sortir des pensées négatives. Bravo Christiane, tout le monde a trouvé ce moment formidablement bienfaisant.

Hop, les maillots, premier bain, on barbote, on nage, on s’éclabousse, on rigole avant le pique-nique. Après, pour certains, c’est la sieste pour les autres balade, bavardage, jeux, échange, baignade et pédalo pour les volontaires. Trois jours d’échange de découverte de l’autre qui permettent d’échapper à la solitude, aux angoisses et à la canicule grenobloise. Vivement l’an prochain !

08/07/2019 – Une journée à l’ENILV

Le jour de notre visite, nous avons été magnifiquement accueillis par l’équipe de formateurs de l’ENILV (Ecole Nationale des Industries du Lait et des Viandes). Le matin, Catherine Vallegeas, chargée du développement des apprentissage, a présenté l’ENILV et les différentes formations. Fabrice Berruyer, a longuement parlé des métiers alimentaires et a proposé de réaliser une préparation de fruits en enseignant au passage les règles d’hygiène et de tenue d’une cuisine. Après un repas pris en commun et plusieurs parties de babyfoot, Isabelle Montjaux, a présenté les métiers du commerce et chacun a pu s’exercer à tenir une caisse.

Nous avons adressé nos plus vifs remerciements à l’équipe pour cette riche journée. La suite sera plus individuelle et les contacts sont déjà engagés.

L’association « Un nouveau Souffle Citoyen » a pris l’initiative d’organiser ce vendredi un concert à Seyssinet , au profit de L’APARDAP.
Plus de 150 personnes se sont pressées dans la salle Vauban pour entendre ,en première partie ,le groupe « Pulsation » et ,en deuxième partie ,le groupe choral « Les Perit’s cœurs » , deux ensembles amateurs, mais faisant preuve d’un vrai professionnalisme, sans pour autant se prendre au sérieux. Ces deux groupes très complémentaires ont présenté à un public enthousiaste un programme très enlevé de chansons françaises , empreint de gaieté, joué et chanté avec humour, inventivité et fraîcheur.
À l’initiative d’Un nouveau Souffle Citoyen ,les choristes nous ont offert leur talent , mais ont aussi ont abandonné la recette, ( substantielle…! ) du spectacle à L’APARDAP.

Que tous soient chaleureusement remerciés.

On nous avait prédit de la neige, mais c’est sous un beau soleil d’hiver que se sont déroulés les parrainages républicains organisés par l’Apardap et le CARM ce samedi à la mairie de Saint Jean de Vaulx. M. Reyner-Poete, maire de la commune, Mme Batistel, Députée et un autre maire d’une commune proche étaient présents pour assister à la cérémonie et procéder aux parrainages.

14 filleul.e.s ont été accueilli.e.s par leurs marraines et parrains engagé.e.s pour accompagner, défendre, orienter et soutenir des migrant.e.s qui n’aspirent qu’à une vie normale pour se reconstruire. Intégré.e.s sur notre territoire, ils/elles œuvrent comme bénévoles dans nombre d’associations locales. Une approche basée sur le respect et la solidarité et non sur la charité
Après le parrainage et au son du cor de chasse, nous avons pu savourer les délices du buffet offert par la mairie et le CARM. Merci à tous d’avoir fait de ce parrainage un moment si convivial et chaleureux.

Ambiance de fête ce mardi matin dans le jardin de la Maison des accueillis, au 8 rue Pierre-Duclot à Grenoble, pour l’inauguration officielle de la Maison digitale. Une maison qui a permis à dix femmes d’obtenir leur « diplôme numérique », remis en main propre par le délégué régional d’Orange, Didier Chaminade. C’est la deuxième promotion à recevoir les diplômes symboliques qui est un grand pas vers leur autonomie numérique. Elles ont d’ailleurs tenu à remercier la fondation Orange, en interprétant Matondo (Merci), un chant congolais.

Ce programme de la Fondation Orange a vocation de rendre les femmes autonomes grâce à l’éducation au numérique. Ouvrir une boîte mail, faire du traitement de texte, ou encore remplir des documents administratifs sur internet est désormais possible pour près de vingt femmes « accueillies » par l’Apardap. (Source Place Grenet)

Pour en savoir plus sur le programme des maisons digitales de la Fondation Orange 

09/04/2019 – Rallye républicain

Rallye républicain – des femmes célèbres – à Saint-Martin-d’Hères à l’initiative du groupe « initiation républicaine », en collaboration avec la médiathèque martinéroise.

Malgré les prévisions météo pessimistes, l’après-midi du 9 fut ensoleillé et sympathique.

Vingt-quatre participants, bénévoles et accueilli.e.s de l’APARDAP, élue et bibliothécaire de Saint-Martin-D’Hères, lecteurs de l’association Plum’lire, ont déambulé autour du parc Jo Blanchon à la recherche des plaques de rues portant le nom de femmes célèbres.

L’après-midi s’est poursuivie à la médiathèque Paul Langevin par des lectures d’extraits biographiques et de poèmes.

Avant de se séparer le groupe a partagé un goûter convivial et s’est promis de se donner de nouveaux rendez-vous avec de nouveaux participants pour d’autres lectures publiques.

04/04/2019 – Rencontres avec les lycéens

Le jeudi 4 avril, une dizaine de lecteurs du groupe « initiation républicaine » a répondu à l’invitation du lycée du Grésivaudan, lors d’une journée « Citoyenneté et Solidarité ».

La journée a été ponctuée par des lectures de poèmes et des discussions avec les lycéens de dix classes de seconde. Les échanges ont permis d’aborder le thème des migrations (actualité, hospitalité, citoyenneté, historicité, intégration…) à travers les questions des élèves.

Ces rencontres sont toujours des moments de partage fort appréciés par les lycéens comme par les lecteurs. Nous en organiserons d’autres à la rentrée avec de nouveaux participants.

Chers parrains, marraines, filleul.e.s, bénévoles de l’APARDAP, rejoignez le Groupe « Initiation Républicaine » !

Le soleil était de la partie dans ce centre de vacances si hospitalier de la Ligue de l’enseignement 38 qui accueille habituellement des enfants ; Près de 300 personnes dont 75 accueillis y ont pris une part active. Les participants étaient très divers avec une dizaine de collectifs citoyens, de très nombreuses associations représentées mais aussi des participants venus là pour s’informer., échanger, proposer, chercher des ressources.

Quelques réactions qui donnent une idée de ce que nous avons vécu ensemble.

« Super ! Chaleureux ! Riche en réflexions et en propositions », « Émouvante et tellement vraie, la table ronde avec les accueilli.e.s », « On a pu se rencontrer, échanger, avoir des réponses aux questions que l’on se posait … ». « On a appris plein de choses, y compris pour lutter contre les préjugés », « Et quelle belle soirée festive, avec des accueillis plein de talents .. !.», « Cela réconforte aussi d’entendre des élus du territoire qui partagent des valeurs d’hospitalité », «Bien, aussi ce zoom sur l’union européenne avec les témoignages d’ailleurs et celui de la député européenne… », « On a vraiment bien aimé la conférence de Michel Agier qui nous a proposé une réflexion anthropologique, cela donne du sens à nos expériences de l’hospitalité », « Cela donne de la force et l’envie de poursuivre », « Que va-t-on faire de toutes les propositions qui sortent des ateliers ? » 

Belle ambiance et délicieux poulet yassa préparé par Alpha accompagné d’un jus gingembre pilé, citron.
Et finalement, 17 autour de la table à la Maison des accueilli.e.s
Prochain rendez-vous le 16 avril à 19h00 pour le 3ème repas du mardi. Vous voulez nous rejoindre pour partager un moment convivial, inscrivez-vous auprès de Bérengère ou Baptiste.

2 ème mardi de chaque mois : groupe de parole

« Le droit des migrants ne sera jamais reconnu si leur voix est absente, si les médias leur attribuent une voix qui n’est pas vraiment la leur ».

Danielle Waysman et Alain Lecomte proposent un groupe de parole le deuxième mardi de chaque mois à 17h30 à la Maison des accueilli.e.s. C’est un espace de rencontre et d’échanges où les paroles s’expriment. Il ne s’agit pas seulement de se faire entendre mais de s’entendre soi-même. Entendre des pensées, des souvenirs, des réflexions sur la société qui nous accueille ou qui ne nous accueille pas.

22/03/2019 – L’État est très défaillant en matière d’hospitalité

Trois organisations donnent rendez-vous aux citoyens les 30 et 31 mars à Autrans (centre de jeunesse le Vertaco) pour réfléchir à l’amélioration de l’hospitalité sur notre territoire. Santé, formation, hébergement, droit au travail des exilés et migrants seront quelques-uns des thèmes abordés pendant ces deux jours. « Nous souhaitons porter à la connaissance des élus du territoire et de l’État l’objet de nos réflexions », précise Monique Vuaillat, coordonnatrice du collectif Migrants en Isère. 

Dauphiné Libéré Par Anne-Laure BISTON | Publié le 22/03/2019

22/03/2019 – Les tests osseux sont déclarés conformes à la Constitution

Le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution l’article 388 du code civil. Il déduit pour la première fois des dixième et onzième alinéas du Préambule de la Constitution de 1946 une exigence de protection de l’intérêt supérieur de l’enfant, imposant que les mineurs présents sur le territoire national bénéficient de la protection légale attachée à leur âge. 

Madame Laïdouni-Denis, Conseillère Générale de notre région, donne l’éclairage de M. Oloumi : La décision du Conseil constitutionnel a choqué les associations de défenses des droits des mineurs mais elle est néanmoins intéressante à bien des égards. D’une part, le Conseil rappelle que pour être conformes à la constitution, les tests osseux doivent être ordonnés par le juge judiciaire après avoir retenu « le consentement éclairé de l’intéressé, dans une langue qu’il comprend » et à condition de faire « mention de la marge d’erreur possible dans les résultats de ces examens ». Il conviendra de se battre sur ses points pour s’assurer que les mineurs bénéficient de ces garanties. Par ailleurs, le Conseil a exclu que les conclusions des tests radiologiques puissent constituer « l’unique fondement dans la détermination de l’âge de la personne ». Le Conseil rappelle ainsi qu’il appartient à l’autorité judiciaire « d’apprécier la minorité ou la majorité de celle-ci en prenant en compte les autres éléments ayant pu être recueillis, tels que l’évaluation sociale ou les entretiens réalisés par les services de la protection de l’enfance ». De même, pour le Conseil, « si les conclusions des examens radiologiques sont en contradiction avec les autres éléments d’appréciation susvisés et que le doute persiste au vu de l’ensemble des éléments recueillis, ce doute doit profiter à la qualité de mineur de l’intéressé ». Enfin, la majorité d’une personne ne saurait être déduite « de son seul refus de se soumettre à un examen osseux ». Il sera donc possible de refuser les tests osseux par principe s’il le faut.

Plus de 100 personnes s’étaient réunies jeudi dernier à la Maison des associations de Grenoble, pour notre Assemblée générale annuelle.
Malgré les baisses de financements publics, nous avons affiché notre volonté de maintenir nos aides aux accueillis, renforcer nos permanences d’accueil et d’orientation, accentuer les activités d’intégration, étayer le soutien psychologique pour les plus fragiles. Et, intensifier nos actions de sensibilisation en direction de l’opinion et des élus, à l’exemple du week-end du 30 & 31 mars à Autrans, Exilé.e.s : rencontres pour l’hospitalité où l’Apardap est partie prenante.
Plus que jamais, « nos » accueillis (exilés, demandeurs d’asile…) comptent sur votre générosité, sous forme de dons et de propositions de parrainages.

23 personnes étaient présentes à la Maison des accueilli.e.s ce mardi pour une soirée très conviviale et chaleureuse autour d’un repas préparé par Alpha et son équipe d’aides cuistot avec les apports de Colette et Danièle. Au menu, jus de Bissap et chips à l’apéritif, puis houmos, mafé au poisson à la sauce d’arachide et salade de fruits. Ce premier repas « test » a été une réussite tant du point de vue des mets que de la convivialité.

Sur une idée d’Alpha, Danièle et Colette, il s’agit de créer un moment convivial, de faire du lien entre bénévoles eux-mêmes, entre accueilli.e.s et bénévoles. Créer, autour du repas du mardi soir, un moment de rencontre entre personnes qui sont impliquées dans l’association et qui par ailleurs n’ont pas l’occasion de se rencontrer.

Quand ? le mardi à 19h00 | tous les 15 jours | prochain repas le mardi 2 avril
Où ? à la maison des accueilli.e.s
Comment ? en s’inscrivant auprès de Bérengère ou Baptiste

Quelques photos de la lecture théâtrale sensible et engagée d’extraits de  « Chemins d’exil » qui a su toucher le public lors du vernissage de l’exposition de dessins « Regard sur l’Autre » à la bibliothèque Malherbe Teisseire samedi 16 mars. Un public constitué d’habitants du quartier, de participants de l’atelier de l’IUAD, d’accueilli.e.s de l’Apardap. Un beau moment chaleureux. L’exposition, dont les dessins peuvent être acquis au profit de l Apardap, reste visible jusqu’au 13 avril.

8/03/2019 – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Nous valons mieux que ça !

Plateforme des Droits des Femmes 38 et NousToutes38 appellent à une grève féministe le 8 mars. RENDEZ-VOUS À 15H40 devant L’hôpital Nord à Grenoble. Arrêt De Tram A La Tronche. Portons toutes et tous un foulard violet !
Assemblée générale de 10h à 12h à la Bourse du Travail.

Les Mineurs étrangers : entre sélection et compassion

Le 30 janvier dernier, le Journal officiel publiait le décret n°2019-57, relatif “aux modalités d’évaluation des personnes se déclarant mineures”, et “autorisant la création d’un traitement de données relatif à ces personnes”. Un texte qui instaure donc un “fichier” (avec photo et empreintes), permettant aux Départements qui le partagent de connaître le passé administratif des mineurs étrangers. Et, le cas échéant, de leur refuser l’évaluation… Le Dauphiné Libéré fait le point dans un dossier sur l’accueil en Isère des MNA (Mineurs Non Accompagnés).

MNA I              MNA II

21/02/2019 – Un bonhomme de neige à la mer

Nous sommes 5 amis organisateurs (Méris, Alric, Philippe, Vincent, Théophile) dont 3 sont grenoblois, qui avons fait mûrir le projet. Nous avons eu l’idée d’emmener un bonhomme de neige du col de Montgenèvre jusqu’à la mer en vélo. Ce projet surprenant a pour but de rassembler des femmes et des hommes pour partager le plaisir d’une expédition décalée, légèrement absurde et poétique, pleine d’humour. Le départ se fera le 28 février pour terminer à Marseille le 3 mars. Nous allons voyager avec un groupe d’une dizaine de personnes environ. Mais Paolo, ce bonhomme de neige, ne sera pas comme les autres ! Il témoignera par ses aventures, de l’histoire des ces gens forcés de fuir leur pays dans l’espoir de pouvoir mieux vivre ailleurs. Ces aventures seront relayées sur les réseaux sociaux pour permettre au plus grand nombre de suivre notre projet. Pour en savoir plus 

19/02/2019 – Migrations, François Heran

François Héran est démographe, sociologue et anthropologue. Ses recherches tordent le cou aux idées reçues sur l’immigration. Un sujet brûlant d’actualité, au cœur de nos sociétés européennes. Il sera l’invité des « Rencontres de l’hospitalité » le 30 & 31 mars. A écouter sur France Inter  

13/02/2019 – Une après-midi magique

Le grand magicien Luc Parson nous a rendu visite en cette après-midi ensoleillée pour nous étonner, petits et grands, de ses innombrables tours de magie. En effet, c’est dans une atmosphère conviviale que Mr. Parson nous a tout d’abord expliqué les origines de sa vocation ainsi que les diverses directions que sa vocation lui a fait prendre.

Ensuite, il nous montré quelques uns de ses tours faciles à reproduire, pour preuve, il nous a donné à chacun de quoi reproduire ses tours et (sous sa tutelle, comme les images le montrent) nous avons tous ensemble tenté de maîtriser les secrets de sa magie.

S’en est suivit d’un goûter pour féliciter les efforts de concentration de chacun, certains participants au cours de français nous ont même rejoint pour ce moment de partage.

Enfin, lorsque les plus petits nous ont quittés, il nous a gratifié de ses meilleurs tours, plus difficiles à suivre que les premiers, mais ne nous a cette fois pas révélé les coulisses de ses mystérieux tours de magie.

En résumé, une super après-midi de magie, approuvée par tous, qui se renouvellera sans aucun doute entre les murs de la maison des accueillis.

06/02/2019 – Une après-midi en chanson et acordéon

Après-midi très chaleureuse à la Maison des Accueilli.e.s où nous avons accueilli Véronique Pedrero qui a partagée avec nous sa joie de vivre et son énergie débordante

Au programme, chansons et comptines chantées par les enfants avec Véronique. Elle nous a joué de l’accordéon plusieurs fois et a initié la création de poupées en tricot avec Geneviève.

Ensuite tout le monde a préparé une délicieuse salade de fruits pour le goûter, que nous avons déguste tous ensemble. Tout le monde était ravi et Véronique nous a confirmé vouloir renouveler cette expérience à la maison des accueilli.e.s.

Pour la deuxième fois de la mandature de l’équipe municipale de La Tronche, une cérémonie de parrainage chaleureuse s’est déroulée samedi 2 février 2019 dans la salle La Pallud sous l’égide du maire Bertrand Spindler et de nombreux conseillers municipaux. Le maire a rappelé dans son discours que la ville de la Tronche avait été une ville refuge pour ceux qui étaient persécutés lors de l’occupation nazie et qu’elle perpétuait à travers ce parrainage la tradition d’accueil et de solidarité inscrite dans ses gènes.

Bernard Pouyet, co président de l’Apardap (et citoyen de la Tronche) a rappelé dans son discours le pourquoi et l’importance de ces parrainages républicains, et les nombreuses missions de l’Apardap aujourd’hui à travers l’accueil et l’aide administrative aux dossiers de régularisation mais aussi sa volonté d’insertion des accueillis par le biais des formations diverses et des activités de création et de partage de la culture et du patrimoine, sans oublier l’important volet de sensibilisation de l’opinion publique.
27 parrainages se sont concrétisés et fait notable, de plus en plus de jeunes parrains et marraines qui veulent traduire en actes leur désir de solidarité.

Une belle matinée sous le signe de l’espoir et de la fraternité.  Lire le discours du co-président de l’Apardap

Ce 22 janvier, la Maison digitale, abritée par la Maison des accueilli.e.s, a procédé à  la remise des premiers diplômes numériques aux 6 participantes des 12 ateliers informatiques, numériques de français et aux cours traditionnels de français animés conjointement par les associations Apardap et Orange Solidarité. Ces ateliers ont pu être mis en place suite à la réponse à l’appel à projets de la fondation Orange portant sur les femmes éloignées du numérique.

19/01/2019 – La galette républicaine

La traditionnelle galette de l’APARDAP s’est déroulée cette année à la Maison des Habitants du Centre-Ville. Malgré les manifestations, l’irrégularité de la circulation des trams et le froid glacial en cette journée de samedi, une petite centaine de personnes, dont beaucoup d’enfants, sont venus applaudir les tours de magie de Luc Parson et danser au son de la musique du groupe AWANA. Quelques accueillis ont été si enchantés par la représentation de Luc Parson qu’ils lui ont demandé de venir faire un atelier à la Maison des accueilli.e.s. A suivre…

15/01/2019 – Ministère de l’Intérieur

Les statistiques annuelles en matière d’immigration, d’asile et d’acquisition de la nationalité française ont été publiées le 15 janvier. 

« La France est très loin d’avoir pris sa part pendant la crise », souligne le chercheur François Héran qui analyse les chiffres de l’immigration pour l’année 2018.