04/08/2016 – L’APARDAP au Bois français

04/08/2016 – L’APARDAP au Bois français

Ce jeudi, un groupe d’accueillis de l’APARDAP s’est rendu au lac du Bois français accompagné de Jeanne, volontaire en service civique et de Patricia L’ECOLIER, co-présidente de l’association.

Située à environ 15 km de Grenoble entre Saint Ismier et le Versoud, la base de loisirs du bois français attire de nombreux visiteurs pendant la période estivale.

Loin de la chaleur de Grenoble, la journée a été l’occasion de pique-niquer et de se rafraîchir en se baignant dans le lac. Au total plus d’une vingtaine d’accueillis ont répondu positivement à la sortie proposée par l’association. S’est également jointe à nous, l’équipe de tournage du documentaire de Thierry Mennessier , « Lignes de Partage », film qui retrace le quotidien des migrants à Grenoble. L’équipe du film est restée quelques heures avec nous afin de saisir quelques moments de partage et discussions entre les accueillis.

Nous avons été très bien accueillis par le personnel du Bois français qui s’est montré très à l’écoute et attentif à nos demandes. Nous avons aussi eu le plaisir de recevoir la visite de Gilles STRAPAZZON, élu socialiste de l’Isère, accompagné de deux responsables du site, venus nous demander si tout se passait bien. Il en a profité pour échanger avec le groupe, et a réaffirmé son soutien à l’APARDAP dont il est, par ailleurs un parrain.

Les objectifs de la journée étaient multiples : il s’agissait notamment de profiter de cette sortie pour renforcer les liens entre les différentes communautés, entendue au sens positif du terme car c’est souvent auprès des personnes de leur pays d’origine, une fois arrivés en France, que les migrants trouvent soutien et solidarité. Il est souvent difficile pour eux de ne pas rester enfermés au sein de cette communauté. A ce niveau, le bilan de la journée a été positif puisqu’il s’est soldé par un moment de partage multiculturel entre Guinéens, Algériens, Camerounais, Congolais et Français.

Nous souhaitions également que cette journée soit un moment de détente, loin de la précarité et des difficultés de la vie quotidienne, pour se changer les idées et se rappeler que l’ identité de chacun des accueillis ne se résume pas à être « migrant », « sans-papier », « étranger » ou encore « demandeur d’asile » car ils sont d’abord humains, simplement Humains !

La sortie a également été l’occasion pour Jeanne de mieux faire connaître auprès des migrants ses différentes missions au sein de l’APARDAP ainsi que de préciser leurs besoins.

Nous avons eu des retours très positifs de cette sortie au Bois français qui a été appréciée par les grands comme par les petits, les accueillis demandant d’ailleurs qu’une autre sortie soit organisée prochainement !